Du grec lithos (pierre), la Lithothérapie est une médecine douce qui se sert de l'énergie des pierres pour rééquilibrer et réharmoniser l'organisme. Elle utilise entres autres, sept zones du corps, appelées chakras, par lesquelles les échanges énergétiques ont lieu. Cette discipline ne possédant aucune fédération, la meilleure façon de l'aborder est de s'initier par des livres sur le sujet.

 Les roches thérapeutiques dans l’histoire

C’est depuis la plus haute antiquité que les roches sont employées à des fins médicales. Depuis l'apparition de l'Homme sur la Terre, le règne minéral lui a offert sa protection. L'Homme a développé son intelligence en inventant l'outil de pierre qu'il spécialise peu à peu en l'intégrant à chaque acte de sa vie quotidienne. Dans ses mains, la pierre se transforme en statuettes, menhirs, dolmens ou amulettes auxquels il attribue des propriétés magiques : L'Homme a donc inventé la lithothérapie il y a environ 15000 ans en investissant le règne minéral comme objet de mise en relation avec le divin. Chez les Aztèques, les Mayas ou les Incas, les bijoux étaient ornés de pierres précieuses dotées de pouvoirs magiques. Ils utilisaient les cristaux aussi bien pour diagnostiquer les maladies que pour les soigner.

En Egypte, en Inde ou en Chine, le symbolisme des minéraux s'organise autour des pyramides, des temples et des bijoux précieux. En Inde notamment, on attribuait à chaque enfant, lors d'une cérémonie religieuse, une pierre astrologique de protection. Les Egyptiens, par exemple, associaient la pierre de lune à l'amour, la cornaline à la puissance, la turquoise à la propspérité ou encore le lapis-lazuli à la vérité divine. Au Moyen-Age, les alchimistes cherchent la pierre philosophale, en Chine, le jade fait partie intégrante de la médecine, tandis qu'en Inde les jeunes brahmanes étudient le symbolisme des minéraux dans le célèbre Ratnaparîksâ qui décrit leurs propriétés énergétiques. L'antimoine, entre autres exemples, est traditionnellement utilisé pour soigner les intoxications alimentaires et les infections.

 C'est au XVIIIème siècle que l'abbé Hauÿ découvre les 7 systèmes cristallins et fonde la cristallographie. Sa magnifique collection de minéraux est encore exposée au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris avec celles des rois de France. A cette époque où les minéraux sont couramment utilisés en médecine sous forme d'élixirs et de poudres, les connaissances scientifiques s'imposent peu à peu pour codifier et structurer l'espèce minérale au détriment de son symbolisme.

 Il faut attendre l'impulsion du mouvement New Age à la fin des sixties pour que l'homme redécouvre les vertus des pierres. Aujourd'hui le port de bijoux ornés de gemmes n'est heureusement plus l'apanage des seuls dignitaires, la popularisation et le réel regain d'intérêt de l'Homme pour le règne minéral est certainement un phénomène à relier aux avancées incessantes de la technologie qui éloigne inexorablement l'humain de ses besoins essentiels. Si les gens portent de plus en plus de minéraux c'est peut-être qu'ils éprouvent le besoin conscient ou non de se relier à des énergies naturelles ancestrales afin de bénéficier de leurs Les Grecs utilisaient, par exemple, la poudre de marbre contre les gastralgies, ou le jaspe rouge comme fortifiant.

 En Orient, l’antimoine était considéré comme souverain contre les maladies infectieuses et les intoxications alimentaires. Les Indiens d’Amérique connaissaient les bienfaits de l’argile et les effets antiseptiques du cuivre. En Inde, le sulfate de fer était un vermifuge et le salpêtre un diurétique. En Chine, de très nombreuses drogues minérales étaient censées équilibrer ou stimuler les énergies...

Durant le moyen-âge occidental, l’alchimie, ou plus exactement la spagyrie, indiquait très fréquemment les pierres, précieuses ou non, contre les maladies, en respectant la loi de similitude. Ainsi par exemple, l’émeraude pouvait soigner le foie puisqu’elle était verte... comme la bile.

La médecine par les pierres :

L'aspect médical se retrouve dans une médecine douce à base de pierres, la Lithothérapie. Les pierres et les minéraux possèdent des vibrations et des qualités qui les rendent aptes à dénouer les tensions physiques et psychiques. Placées au niveau des chakras (centres énergétiques du corps) ou portées en pendentif, elles auraient le pouvoir de soulager les organes auxquels elles sont naturellement connectées. La Lithothérapie utilise l’énergie des pierres pour rétablir l’équilibre corps-âme-esprit. Elle nous aide sur le plan physique, mais aussi psychologique et spirituel par la libération de certains blocages émotionnels et par les prises de conscience qu’elle permet.

 La Lithothérapie a une action rapide et sans effets secondaires. Elle est efficace pour tous, adultes et enfants. L’énergie des pierres est liée à leur composition chimique, à leur couleur et à leur forme. Elles travaillent sur tout notre corps, mais surtout sur nos chakras (centre d’énergie). Certaines pierres calment, d’autres stimulent, renforcent ou créent une protection. En dehors des séances de Lithothérapie, le simple fait de porter une pierre sur soi permet de profiter de ses bienfaits.